Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Skoda

Couverture du livre Skoda

Auteur : Olivier Sillig

Date de saisie : 23/01/2012

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Buchet Chastel, Paris, France

Prix : 11.00 €

ISBN : 978-2-283-02522-2

GENCOD : 9782283025222

Sorti le : 18/08/2011

Un texte court et fort. Il se lit d'une seule traite, d'un seul souffle.
Un homme, Stjepan se réveille, après un bombardement, au milieu des morts. On ne sait pas où l'action se déroule, ni quelle est cette guerre d'aujourd'hui. Mais le conflit est là et il tue au hasard civils et soldats. Et puis, il y a ce nourrisson dont le coeur bat encore. Stjepan l'emporte avec lui et entame une course éperdue pour la vie à travers les plaines désertiques. Ce court roman a un effet coup de poing. Sa portée est universelle.


  • Les présentations des éditeurs : 27/08/2011

Un jeune homme reprend conscience. Autour de lui gisent ses camarades d'infortune. L'histoire se passe de nos jours, dans un pays qui n'est pas nommé.
A quelques mètres, une voiture, une Skoda - elle aussi victime du raid aérien. A l'intérieur, un bébé respire encore. Après quelques hésitations, l'homme prend l'enfant dans ses bras et part sur la route.
Notre monde et sa violence. Mais aussi, le lien qui se crée entre un jeune homme et un enfant. La beauté de la vie contre l'absurdité de la mort.

Olivier Sillig vit en Suisse. Il a publié, entre autres ouvrages, Bzjeurd, aux éditions de l'Atalante.



  • La revue de presse Philippe-Jean Catinchi - Le Monde du 25 août 2011

Artiste peintre, scénariste et réalisateur (il a signé un scénario, trois courts-métrages et un documentaire entre 1994 et 1999), avant de privilégier à l'engagement littéraire, Olivier Sillig affirme un talent de conteur repéré dès son premier roman, Bzjeurd (L'Atalante, 1995, repris en Folio-Gallimard, 2000). Science-fiction, fantastique, prose poétique, Sillig s'essaie moins à tous les genres qu'il n'en joue, toujours mu par un projet d'écriture qui se moque des classifications...
L'écrivain vaudois, dont le site personnel et le blog livrent le goût pour les aventures implacables, les initiations et les transgressions qui maintiennent l'homme dans sa stature première, pas nécessairement héroïque, dit avec Skoda qu'il faut continuer à croire que "le bonheur, ou quelque chose d'approchant (...), peut ou doit exister." Sans plus. Puisque, comme la foi dans le salut, celle dans le bonheur ne se prouve pas. De ces "leçons de ténèbres", qui rythment le roman comme une parodique semaine sainte, ne sourd aucune morale. Juste le récit d'un acte d'amour sans concession dont le pari tient l'homme debout.


  • Les courts extraits de livres : 21/07/2011

Après le coucher du soleil, le bruit des cigales couvre tout. La chaleur, au lieu de descendre, écrasante, s'inverse rapidement et monte du sol, étouffante. Partout, à perte de vue, c'est la garrigue ; de la bruyère, rase mais dense, parsemée d'herbes aromatiques sauvages et vivaces ; quelques arbres, petits et trapus, essentiellement des arbousiers ou des chênes de différentes espèces. Il y a une route. C'est une piste de terre battue. Stjepan est juste au-dessus, étendu de tout son long sur le ventre. Dans un geste apparemment machinal, sa main se promène sur le sommet de son crâne. Ses cheveux et sa barbe sont courts, le barbier de la troupe les a récemment rasés. Ses doigts suivent un sillon assez long, large de presque un centimètre, mou, humide et chaud, mais parfaitement indolore. Ensuite ils descendent vers le visage et s'arrêtent sur le nez. Mais Stjepan ne sent rien, son odorat est encore tout envahi par le parfum du serpolet. Ce parfum domine les odeurs, comme le chant des cigales domine les sons. Stjepan ouvre les yeux. Il voit le rouge, écarlate, sur ses doigts. C'est du sang. Il se met mollement sur le dos. Il fixe le ciel, maintenant plus bleu. Après un instant de flottement, il s'assied et regarde autour de lui.

Dragan, Milivoj, Ivan et Ljubo sont là, près de lui, couchés, immobiles. Morts. Ljubo a l'air le moins mort des quatre mais, comme il ne bouge absolument pas, Stjepan suppose qu'il est mort lui aussi. Une petite source rouge bouillonne irrégulièrement, avec des à-coups; elle sort du corps de Milivoj. Milivoj est éventré. Stjepan ne connaît pas grand-chose au sang et à la circulation sanguine mais si le débit est toujours en saccades, c'est que Milivoj a été tué il y a très peu de temps. En même temps que les autres.

Stjepan n'a perdu connaissance qu'un instant minuscule, insignifiant. Malgré ça, il ne se souvient de rien. Ni d'un sifflement ni d'une explosion. Pourtant ça ne peut être que le fruit, la moisson d'un obus. Tiré d'où ? Du ciel bleu, ou de la terre chaude et bruyante du crépitement fou des cigales ? Stjepan l'a appris : le soldat tué n'entend pas la balle qui le tue. Ni l'obus. Encore moins le missile.
Stjepan regarde devant lui, les collines à perte de vue, molles, désertes, exactement comme elles étaient avant - avant, c'était quelques minutes plus tôt. Aucun arbre haut, aucune maison n'accroche son regard.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2019 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia