Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. La trilogie

Couverture du livre La trilogie

Auteur : Pauline Gedge

Traducteur : Daniel Garcia

Date de saisie : 19/12/2013

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Balland, Paris, France

Collection : Roman historique

Prix : 29.90 €

ISBN : 9782353152162

GENCOD : 9782353152162

Sorti le : 16/12/2013

  • Les présentations des éditeurs : 19/12/2013

Amenhotep, l'élu des Dieux
Issu d'une famille modeste au coeur du Delta du Nil, Huy fait la rencontre de Thouthmôsis, fils du gouverneur d'Héliopolis, dans la prestigieuse école de scribes du temple de Râ où son oncle décida de l'envoyer dès son plus jeune âge. Cette amitié privilégiée aura pour conséquences des événements funestes qui, mystérieusement, révéleront en Huy le don fabuleux de prédire l'avenir.

Le devin d'Égypte
Huy. Fils d'Hapou, doué des dieux, entre au service du Pharaon pour appartenir désormais à la lignée des grands devins d'Égypte. Sa position devient alors délicate quand lui est demandé d'approuver les pires stratagèmes...

Le conseiller du Pharaon

Amenhotep III accédant au trône, Huy devient secrétaire et conseiller royal. Ces hautes responsabilités alliées à sa vision prophétique mettront son intégrité à rude épreuve et feront se dresser devant lui nombre d'ennemis.

Amenhotep, l'élu des dieux, Le Devin d'Égypte et Le Conseiller du pharaon, réunis dans cette trilogie, confirment le talent de Pauline Gedge. Devenue mondialement célèbre grâce à La Dame du Nil, ses romans ont été traduits dans 18 langues et vendus à plus de 6 millions d'exemplaires dans le monde.


  • Les courts extraits de livres : 19/12/2013

Debout au milieu de sa chambre, sa mère, Itu, à ses côtés, Huy contemplait d'un oeil chagriné les jouets étalés sur son lit. Bien que le soleil dardât déjà ses rayons brûlants, la petite brise soufflant par la fenêtre ouverte portait encore un peu de la fraîcheur de la nuit précédente, et soulevait les coins du drap de lit. Huy, les mains croisées dans le dos, ne le remarquait même pas, tant son regard était rivé sur ses précieux trésors. Sa mère soupira.
- Ce doit être un objet que tu chéris, l'encouragea-t-elle. Quelque chose dont le dieu saura que tu ne voulais pas te séparer.
- Mais pourquoi ? s'emporta l'enfant. Pourquoi devrais-je lui donner quelque chose ? Tu ne me l'avais jamais demandé avant. Nous ne sommes même pas allés lui rendre visite une seule fois !
- Je te l'ai déjà expliqué : parce que demain, c'est ton anniversaire. Tu auras quatre ans, et avec ton père nous nous rendrons au temple de Khenti-Kheti, pour le remercier de t'avoir gardé jusqu'ici en bonne santé, et lui faire une offrande. Mais c'est à toi de la choisir, Huy. Que dirais-tu de tes pinceaux et de tes couleurs ?
- Non. Ce sont oncle Ker et tante Herouben qui me les ont offerts. Ils ne seraient pas contents que je les donne à quelqu'un d'autre. Et puis, tu aimes me voir peindre, hein, maman ? Tu serais triste, si je n'avais plus mes couleurs.
Les murs blanchis à la chaux de la maison familiale servaient de support idéal pour figurer de gros hippopotames bruns, des bateaux jaunes naviguant sur un Nil d'un bleu vibrant, ou des portraits de lui-même en farouche guerrier, armé de son javelot. Huy n'avait donc aucune envie de se priver de ce plaisir. Pinceaux et couleurs resteraient dans leur coffret de bois de sycomore.
- D'accord, lâcha Itu, une note de désapprobation dans la voix. Dans ce cas, choisis autre chose.
Huy réfléchit. Et s'il donnait son petit chien à roulettes ? Il l'avait promené d'innombrables fois à travers le jardin, sa gueule s'ouvrant et se fermant en rythme, au point qu'il avait fini par s'en lasser. Mais Hapou, son père, avait passé des heures à lui sculpter ce chien en bois, et il serait encore plus furieux qu'oncle Ker s'il s'en débarrassait. Et puis, il n'était pas sûr que les dieux apprécient ce genre de jouets.
Restaient la toupie, la balle de cuir et les quilles. Pour la toupie, c'était hors de question. La pourchasser à travers les pièces de la maison, et la relancer quand sa vitesse faiblissait, rien de tel pour vaincre l'ennui des longues après-midi d'été. Alors les quilles, peut-être ? Huy avait beaucoup joué avec, mais il commençait à trouver les parties assommantes, et la boule de bois n'était pas assez polie pour rouler bien droit. Quant à sa balle de cuir, il fallait être deux pour y jouer : quelqu'un qui la lance, et un autre qui la rattrape. Huy faisait en général appel à sa mère, ou à leur servante, Hapzefa, et monopolisait ainsi leur attention. Donc, non, pas la balle non plus. Khenti-Kheti comprendrait. Et puisqu'il était un dieu, sans doute serait-il capable d'arrondir à la perfection la boule de bois, et pourrait-il inviter les autres dieux à des parties de quilles avec lui...
Il soupira.
- Bon, puisque tu insistes, le dieu pourra avoir mes quilles. Pourtant, j'y tiens beaucoup, ajouta-t-il, tirant à lui le sac de toile que sa mère tenait dans ses mains. Elle le lâcha sans un mot, et quitta la pièce.
Satisfait, mais se sentant tout de même un peu coupable, Huy glissa les six quilles et la boule de bois dans le sac, qu'il jeta près de la porte, avant de sortir à son tour.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2018 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia