Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Virginie Despentes

est l'auteure notamment de "Les Jolies choses"

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jordan Harper

est originaire du Missouri

José Luis Zárate

est considéré comme un pionnier des littératures fantastiques au Mexique.

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Emmanuelle Pirotte

est ovationnée par les libraires et la presse (dont François Busnel)

Michal Ajvaz, figure littéraire tchèque,

est considéré comme un écrivain majeur aux États-Unis

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Didier Daeninckx

raconte un beau souvenir de librairie (voir ses réponses au questionnaire décalé)

Jérôme Garcin

reçoit le prix du Parisien magazine, avec Le voyant

Pierre Raufast

a toujours un carnet sur lui, pour noter les nouvelles idées

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Diane Meur

réinvente brillamment le genre de la saga...

Olivier Houdé

se passionne pour l'intelligence en construction chez les enfants...

Arnaud Le Guern

offre un petit manuel attachant, à destination des juilletisto-aoûtiens en errance...

Michal Ajvaz

écrit à Prague des ouvrages de fiction, de philosophie et des essais.

Denis Lachaud

explore les nouvelles formes de contestation...

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Anne Poiré et Patrick Guallino

aiment les chats et la bonne humeur...

Frédéric Couderc

salue la force et la bienveillance de Nelson Mandela

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Kinga Wyrzykowska, née à Varsovie,

a appris à lire, conter, rêver en français...

Naïri Nahapétian

née à Téhéran, parle, écrit et rêve en français...

Aki Shimazaki

née au Japon, vit à Montréal...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Sandrine Collette

partage sa fascination pour la puissance incontrôlable de la nature...

Fanny Chiarello

est lauréate du Prix Orange du Livre 2015...

Les lecteurs du Monde

découvrent le portrait de Denis Soula...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Joëlle Miquel

aimerait partager la générosité des coeurs ouverts...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

Jérôme Ferrari

livre son plus beau texte depuis Où j'ai laissé mon âme...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Elmore Léonard

a résumé son art en «Dix règles d'écriture»...

DOA

est romancier à la Série Noire, Gallimard...

Russell Banks

affectionne la nouvelle...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Arnaldur Indridason

dépasse le thriller...

Raphaëlle Riol

écrit nécessairement en compagnie de mon chat...

Océane MADELAINE

est céramiste et écrivain

Cécile Huguenin

est une nomade...

Maurice Ravel

rejoint Bar-le-Duc, puis Verdun, en mars 1916...

Valérie PARENT

est amoureuse des chats...

Arrigo Lessana

a été chirurgien du coeur pendant plus de trente ans...

Riad Sattouf

est né d'un père syrien et d'une mère bretonne...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Russell Banks

revient avec douze nouvelles qui sont autant de pépites...

Jean Rolin

est du côté des rêveurs...

Mathieu Burniat

raconte la passion de la cuisine...

Patrick Modiano,

Prix Nobel de littérature, raconte le mystère de l'inspiration et son amour infini des librairies...

Francine Perrot

invite à découvrir les trésors qui sont en nous...

.. Mon cousin le fasciste

Couverture du livre Mon cousin le fasciste

Auteur : Philippe Pujol

Date de saisie : 11/05/2017

Genre : Documents Essais d'actualité

Editeur : Seuil, Paris, France

Prix : 15.00 €

ISBN : 978-2-02-133320-6

GENCOD : 9782021333206

Sorti le : 19/01/2017

  • Les présentations des éditeurs : 29/03/2017

En octobre 2010, dans une stratégie de «normalisation» idéologique, le Front national écarte plusieurs militants proches des courants les plus extrémistes qui traversent le parti. Parmi eux, Yvan Benedetti est traduit devant la commission de discipline du mouvement pour cause de double appartenance au Front national et à l'Œuvre française, un groupuscule nationaliste extrême. Cet homme, représentant d'une frange fasciste affirmée gommée par l'opération de communication du Front national, n'est autre que le cousin germain, de dix ans son aîné, du journaliste Philippe Pujol, Prix Albert-Londres. Grand reporter, l'auteur s'interroge sur les destins croisés et pourtant opposés, dans une mise en regard fascinante. Il dresse le portrait de son double en négatif et tente, au-delà des caricatures, de dépeindre un fascisme plus contemporain qu'il n'y paraît. Dans un studio parisien surchauffé, autour d'une stèle de l'OAS, dans les pas des processions de la Phalange en Espagne ou encore lors d'un rassemblement sur la tombe du maréchal Pétain sur l'île d'Yeu, en reporter, Philippe Pujol sonde l'âme rance et familière d'une idéologie française.

Prix Albert-Londres en 2014 pour ses articles «Quartiers shit» parus dans La Marseillaise, Philippe Pujol, 42 ans, a signé en 2016 La Fabrique du monstre, succès critique et public. Il est également journaliste pour le site d'information en ligne suisse Sept.info.



  • La revue de presse Grégory Marin - L'Humanité du 4 mai 2017

Le prix Albert-Londres 2014 raconte les rencontres au gré de reportages, les discussions serrées s'appuyant sur des systèmes de valeurs diamétralement opposés...
À la fois glaçant par l'affirmation sans remord de la doctrine fasciste du chef de meute et profondément humain par l'affection qui, malgré tout, subsiste entre « le bolch'» et ce « cousin facho » mais protecteur. En tout cas, dérangeant.


  • La revue de presse Amélie Quentel - Les Inrocks, janvier 2017

Dans «Mon cousin le fasciste», le journaliste, prix Albert-Londres 2014 pour ses articles sur les quartiers pauvres de Marseille, dresse le portrait de son cousin Yvan Benedetti, figure nationaliste bien connue de l'extrême-droite...
Voilà ce que raconte Mon cousin le fasciste : une histoire de famille hallucinante. Celle d'un parcours inattendu, d'un individu que rien dans ses origines familiales et sociales, ni son éducation, ne prédisposait à développer une telle idéologie d'antisémitisme, de racisme, de xénophobie...
De son écriture extrêmement drôle, empathique mais toujours ciselée, l'auteur de Quartiers shit dresse ainsi le portrait de ce cousin nationaliste, son double facho, sorte de symbole de ce que Pujol nomme la «nouvelle révolution conservatrice» du début des années 1990, en France. Un mouvement «qui n'est pas politique, mais culturel», qui aurait insidieusement fait son trou dans la société française, aidé par les politiques populistes - coucou Sarkozy - les intellectuels médiatiques qui en font fait leur fond de commerce - coucou Zemmour - mais aussi la frustration de millions de personnes, effrayées de devenir encore plus pauvres que le plus pauvre de leurs voisins.


  • Les courts extraits de livres : 29/03/2017

«Demain, j'ai les gudards, le Betar, les bolchs et les flics sur le dos»

Discuter révisionnisme, dans la chambre surchauffée d'un studio familial parisien, comme on parlerait de souvenirs d'enfance ou de bricolage du dimanche, à 2 heures du matin la veille d'une journée compliquée, entendre toutes les théories qui expliquent que non seulement les camps d'extermination n'auraient pas existé, mais qu'en plus ils seraient le fruit manipulatoire de la «dictature shoahtique», le grand prétexte à l'emprise judaïque planétaire, et s'apercevoir que dans ce discours tout est à ce point théorisé, consolidé, qu'un argumentaire parfaitement structuré répondait à chaque étonnement comme une grille de traitement des objections d'un télévendeur surmotivé, tout cela marqua la fin d'une naïveté profonde. C'était donc ça, le fascisme. L'idée qu'un ennemi planétaire ceinture les esprits.
Nous étions lui et moi sur le lit unique de la garçonnière, deux gaillards de presque un mètre quatre-vingt-dix, chacun de son côté sur le dos, un traversin pour surélever la tête, un drap fin jusqu'aux genoux et tous deux en slip noir ; moi, le journaliste lauréat du prix Albert-Londres quelques mois plus tôt, en mai 2014, et mon cousin germain, Yvan Benedetti, le leader du plus extrême des partis fascistes français, la désormais dissoute Oeuvre française.
Deux heures plus tôt, un échange de SMS annonçait son arrivée :
- Tu es à Paris ?
- Oui.
- J'arrive.
Dans l'heure, sa voix résonnait dans le long couloir aux portes fines. Une voix particulière, sans accent marqué, plutôt haut perchée comme enserrée dans la gorge, capable de tonalités douces puis de grondements autoritaires. Il était au téléphone, s'annonçait d'un bonsoir furtif et d'un air rigolard, traînant une valise jusqu'à la pièce du fond, en poursuivant sa discussion assez fort, comme si l'interlocuteur était très loin ou très sourd, et sans se soucier du voisinage.
Il a toujours fait ça, Yvan, parler en faisant l'essuie-glace, d'un côté à l'autre de la pièce, et cherchant des prétextes d'actions pour justifier les allées et venues. Changeant de sens quand se présente une autre idée. Je fais pareil au téléphone, mais moins vite, moins nerveusement. Je l'entendais raconter son trajet depuis Lyon pendant la nuit, les embouteillages au départ et les embrouilles à l'arrivée. Ça le faisait bien rigoler, ses emmerdes, avec sincérité, absolument pas pour dédiaboliser. La dédiabolisation n'a jamais été son truc, à Yvan.
«J'ai pris la pluie en arrivant sur Paris, une grosse pluie, je ne voyais pas à dix mètres, et devant moi il y a eu un ralentissement soudain. J'ai pilé... Et la planche qu'on a chargée dans la voiture a glissé entre les deux sièges... Elle s'est projetée en avant et a percuté le pare-brise. Le pare-brise s'est feuilleté... Va conduire sous la pluie avec un pare-brise feuilleté !... Je sortais la tête par la fenêtre... Trempé... Mais ça y est, j'y suis... Et demain ça ira... Tu as pu voir pour les gars ?... Eh oui... Ce sont des costauds, les Parisiens, mais comme on ne se connaît pas bien, il faudra tout cadrer avant... l'entrée et la sortie...»
(...)


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2017 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia