Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Heurs & malheurs du sous-majordome Minor

Couverture du livre Heurs & malheurs du sous-majordome Minor

Auteur : Patrick DeWitt

Traducteur : Emmanuelle Aronson | Philippe Aronson

Date de saisie : 12/07/2017

Genre : Romans et nouvelles - étranger

Editeur : Actes Sud, Arles, France

Collection : Lettres anglo-américaines

Prix : 23.00 €

ISBN : 9782330075958

GENCOD : 9782330075958

Sorti le : 01/03/2017

  • Les présentations des éditeurs : 12/07/2017

"Qu'espères-tu de l'existence, Lucy ?
- Ne pas mourir.
- Au-delà de ça. Si tu restes en vie, que souhaiterais-tu qu'il advienne ?
- Que quelque chose m'arrive."

Mal-aimé, méprisé, mais bien décidé à forcer son destin, le jeune et délicat Lucien Minor, dit Lucy, quitte sans regret sa bourgade natale pour aller prendre l'improbable poste de sous-majordome au château von Aux, lugubre forteresse sise au coeur d'un massif alpin. Avec pour tout bagage son costume râpé et une pipe nouvellement acquise dont il ne sait se servir sans provoquer l'hilarité générale, le voilà qui fait son entrée au château sous la houlette de l'énigmatique M. Olderglough.
Très peu sollicité, Lucy a tout le loisir de découvrir que ces lieux inquiétants, en apparence inhabités, recèlent les plus noirs secrets, et de faire la connaissance d'une population locale haute en couleur : voleurs invétérés, fous à lier, aristocrates dépravés, mais surtout Klara, dont il tombe éperdument amoureux, se plaçant ainsi en périlleuse concurrence avec le bel Adolphus.
Commence alors un conte grinçant dont les protagonistes incarnent une étrange humanité toute pétrie de mensonges, de désirs malins et d'une perversité parfois érotique qui sidèrent Lucy quand il n'en est pas lui-même l'agent. Après le succès des Frères Sisters, le talentueux Patrick deWitt nous offre une comédie de moeurs des plus noires, une aventure électrisante entre dérision, fantaisie et cruauté.

Né en 1975 sur l'île de Vancouver, Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon. Les Frères Sisters (Actes Sud, 2012) a figuré dans la dernière sélection du Man Booker Prize, la plus haute distinction littéraire aux États-Unis.



  • La revue de presse Didier Jacob - L'Obs du 13 juillet 2017

Alors que Jacques Audiard s'apprête à tourner «les Frères Sisters», un western tiré du précédent roman du Canadien Patrick deWitt, ce dernier publie un conte loufoque, moins inspiré cette fois des histoires de saloons que des contes de vampires, à mi-chemin entre Franz Kafka et Mary Shelley...
Pas étonnant que cet écrivain hors pair mêle les genres avec un tel brio. Prenez le train en marche de son nouveau roman, c'est un sacré voyage.


  • Les courts extraits de livres : 22/03/2017

La mère de Lucien Minor n'avait pas pleuré, pas même versé une petite larme au moment de leur séparation. Durant toute la journée, le jeune homme avait eu l'impression d'avoir un chat dans la gorge, et il avait accompli chacun de ses gestes avec une précaution extrême, comme craignant de se mouvoir trop rapidement au risque de déclencher en lui une vague d'émotion. Ils avaient petit-déjeuné et déjeuné ensemble sans échanger un seul mot, et maintenant c'était l'heure pour lui de partir mais il ne parvenait pas à quitter son lit, sur lequel il était étendu tout habillé, avec ses bottes et son manteau, son chapeau en peau de mouton enfoncé jusqu'aux sourcils. Lucy avait dix-sept ans, et cette chambre était la sienne depuis sa naissance ; tout ce qu'il pouvait voir et toucher était imprégné de douloureux souvenirs d'enfance. Lorsqu'il entendit sa mère se poser d'inintelligibles questions dans la cuisine au rez-de-chaussée, il fut presque submergé de chagrin. Une valise trônait, fringante, sur le sol près de lui. Il se redressa, se leva, et tapa trois fois des pieds par terre : pam, pam, pam ! Il s'empara de la poignée en cuir de sa valise, descendit l'escalier et sortit. Une fois au pied du perron de leur modeste maison, il appela sa mère. Celle-ci apparut sur le seuil de la porte, plissant les yeux et frappant dans les mains pour se débarrasser de la farine qui lui collait aux doigts et aux paumes.
"C'est l'heure ?" demanda-t-elle. Lorsqu'il hocha la tête, elle ajouta : "Bon, viens ici, alors."
Il grimpa pour la rejoindre les cinq marches qui grincèrent sous ses pas. Elle l'embrassa sur la joue avant de se détourner vers la prairie, scrutant les nuages menaçants amoncelés derrière les montagnes cernant leur village. Lorsqu'elle le regarda à nouveau, son expression était vide. "Bonne chance, Lucy. J'espère que tu te montreras digne de ce baron. Tu me diras comment ça se passe pour toi, d'accord ?
- Oui.
- Très bien. Au revoir."
Elle fit volte-face, les yeux rivés au sol, et ferma la porte - une porte bleue. Lucy se souvenait du jour où son père l'avait peinte, dix ans plus tôt. Il était assis sous le prunier anémique à observer l'activité mystérieuse d'une fourmilière lorsque son père l'avait appelé pour lui montrer le pinceau dont les poils formaient une corne : "Une porte bleu mélancolie pour un garçon mélancolique." Repensant à ces mots, puis entendant sa mère chantonner avec désinvolture dans la maison, Lucy fut envahi d'une profonde tristesse. Il analysa la futilité de ce sentiment, car il est vrai qu'il n'avait jamais été particulièrement proche de ses parents ; ou du moins, qu'ils ne s'étaient jamais occupés de lui comme il l'aurait souhaité. Ils n'avaient donc pas eu l'occasion de construire une relation stable. Lucy regrettait qu'il n'y ait en réalité presque rien à regretter.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2017 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia