Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Biographie de Pavel Munch

Couverture du livre Biographie de Pavel Munch

Auteur : Pascal Morin

Date de saisie : 09/09/2009

Genre : Romans et nouvelles - français

Editeur : Rouergue, Arles, France

Collection : La brune

Prix : 15.50 €

ISBN : 978-2-8126-0062-3

GENCOD : 9782812600623

Sorti le : 19/08/2009

  • 12/09/2009

Pascal Morin


  • Les présentations des éditeurs : 12/09/2009

Dans son quatrième roman, Pascal Morin nous emporte, au fil d'une biographie fictive, dans une passionnante réflexion sur la création. On peut se laisser prendre au jeu de l'enquête, sur les pas de ce soi-disant Pavel Munch, sculpteur provocateur et médiatique. On peut goûter sa langue charnelle, qui se déploie magnifiquement dans ses descriptions de la matière, qu'elle soit terre sculptée ou corps désirés.
Reste le vertige troublant dans lequel l'écrivain nous emporte, au fil d'une narration savamment tissée de vrais et faux miroirs.

Qui était vraiment Pavel Munch, ce sculpteur provocateur et médiatique, dont la disparition reste inexplicable ? En menant l'enquête sur son parcours, depuis son enfance jusqu'à ses heures de gloire, un narrateur tente d'éclairer cette disparition et surtout de révéler la source de cette oeuvre singulière, obsédée par la matière et les corps. Pas à pas, le narrateur-biographe explore la jeunesse solitaire de ce Pavel Munch, né dans un hameau reculé du Sud de la France qui, très tôt, modèle la boue pour créer des figurines. On découvre son adolescence brutale dans un pensionnat, durant laquelle il découvre son désir pour les hommes, puis les différentes étapes de son ascension rapide, facilitée par la fascination que sa personnalité et la radicalité de ses sculptures exercent sur les autres.
Très vite, cependant, le lecteur perçoit que cette enquête biographique n'est pas aussi classique qu'elle voudrait nous le faire croire. Car la figure du narrateur vient progressivement troubler le cours du roman. Que cache donc ce biographe ?
Qui est-il vraiment ? Personnage tout aussi trouble que Pavel Munch, ses livres se parent d'une violence froide et ironique, tout comme les sculptures de Pavel s'affranchissent de toute notion du bien et du mal. Leurs destins semblent s'être croisés à plusieurs reprises. Et longtemps, l'écrivain a envié la réussite du sculpteur et sa liberté de moeurs. Double l'un de l'autre, mais jusqu'à quelle extrémité ?

Né en 1969 à Nyons (Drôme), ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, Pascal Morin est professeur de lettres au Lycée Voltaire, de cinéma et de littérature contemporaine à la New York University, à Paris. Ses trois précédents romans, tous publiés dans la brune, ont imposé sa voix : L'Eau du bain (2004, Babel 2005, Prix Lettres frontière), Les Amants américains (2005, Babel 2006) et Bon vent (2006). Chacun de ces romans aborde successivement les thématiques de l'eau, du feu et de l'air. Le quatrième clôt le cycle en traitant le thème de la terre.



  • La revue de presse Michel Abescat - Télérama du 19 août 2009

Autour d'un sculpteur jouisseur et amoral, Pascal Morin livre une fascinante réflexion sur la création...
Pavel, ce double que le narrateur aurait rêvé d'être, cet être qui résiste et ne cesse de lui échapper, ce personnage dont il ne finira par prendre possession qu'à l'issue d'une réciproque mise à nu, d'un fascinant corps-à-corps. Composant ainsi, à travers ces multiples métaphores, une singulière réflexion sur la création et la fiction, Pascal Morin réussit, avec ce quatrième roman, son texte le plus achevé.


  • Le courrier des auteurs : 12/09/2009

Chers libraires,

J'ai constaté que vous aviez horreur du vide. Sur les piliers, dans les interstices, parfois même sur vos vitrines, partout où les rayonnages n'ont pas leur place, vous accrochez des images pour personnaliser votre décor et feutrer votre atmosphère. J'ai vu chez plusieurs d'entre vous le très fameux portrait de Beckett en noir et blanc, Yourcenar dans son fichu, Duras en col roulé et lunettes, Le Clézio en jeune premier. Il y a même un panneau entier de ces visages, dans ma librairie préférée, celle que j'ai élue comme étant la mienne, en arrivant à Paris, il y a des années, et dont j'ai été client bien avant d'y signer mes romans. On s'y sent bien, protégé par ces géants.
Chacun d'entre vous invente son décor. Planches d'illustrations originales encore plus belles «en vrai» qu'une fois reproduites dans les albums. Affiches pour tel ou tel festival. Collages faits à la main.
Etiquettes manuscrites en couleur, conseillant de partager vos coups de coeur. Et souvent, expositions de photo.
Je suis allé, il y a peu, dans une librairie féministe, assister à une rencontre avec deux auteurs. A l'étage, sur les murs de la mezzanine, on ne pouvait manquer les photographies des manifestations de femmes, en noir et blanc, qui semblaient nous parvenir à travers le temps, mais dont les slogans étaient étonnamment contemporains. La pénétration n'est pas obligatoire pouvait-on lire sur une banderole tenue par des manifestantes, un jour de défilé comme tant d'autres, fixé ici sur la pellicule. Une devise crue et juste, en guise d'affirmation politique. Une devise forte, qui m'a rappelé qu'il y a peu, pendant les années soixante-dix, décennie de mon enfance, les mots osaient crier aux oreilles de ceux qui ne voulaient pas entendre. La pénétration n'est pas obligatoire. Pas plus que la tiédeur ou le politiquement correct. Message reçu.

Pascal Morin


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2017 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia