Recherche






Recherche multi-critères

Participez à la vie du site

Inscrivez-vous àla Lettre des Bibliothécaires.

Bibliothécaires,partagez vos découvertes.

Clubs de lecture,envoyez vos choix.

Editeurs,valorisez vos livres.

A ne pas manquer

Liliane Zylberstein est allée très loin dans ses souvenirs...

Patrick deWitt vit actuellement à Portland, Oregon.

9782738137975

l'essai biographico-poético-philosophique d'Olivier Haralambon est d'une précision, d'une passion et d'une profondeur extrêmes...

Rotraut Susanne Berner est née à Stuttgart en 1948

Jeanne Benameur creuse son oeuvre dans les silences

Olivier Haralambon

est écrivain, philosophe et ancien coureur

Joséphine Johnson

est née en 1910 à Kirkwood, dans le Missouri.

Alex Capus

est né en Normandie en 1961, d'un père français et d'une mère suisse

Aki Shimazaki

vit à Montréal depuis 1991

Rebecca Lighieri

publie aussi sous le nom d'Emmanuelle Bayamack-Tam.

Viken Berberian

dessine un portrait grotesque de notre monde.

Claudia Piñeiro

est née dans la province de Buenos Aires

Anna Gavalda

nous touche en plein coeur

François

est le premier pape jésuite et latino-américain de l'histoire

Pascal Quignard

a obtenu le prix Goncourt en 2002 pour Les Ombres errantes

Née en 1962 en Écosse,

Ali Smith est l'auteur de plusieurs romans

Louis-Philippe Dalembert

est lauréat du Prix France-Bleu/Page des libraires 2017

Francis Scott Fitzgerald

fut un nouvelliste hors pair

Fanny Dreyer

est née à Fribourg en Suisse Romande.

Sema Kaygusuz

écrit avec un scalpel

Hervé Le Bras

est un homme de culture, ouvert au monde et à ses mutations

Philippe Priol

est né à Rouen

Agustin Martinez

publie un roman puissant, âpre et vertigineux

Gabriel Fauré

fut le compositeur de l'inouï.

Jean-Louis Fetjaine

est un auteur incontournable pour les amateurs de fantasy.

Loïc Demey

est né en 1977 à Amnéville (Moselle)

Eric Vuillard

raconte les coulisses de l'Anschluss

Giorgio Van Straten

est né à Florence, en 1955

Lucie Desaubliaux

vit à Rennes

Laurent Chalumeau

est l'ancien complice d'Antoine de Caunes

Jean-Pierre Rioux

transmet la connaissance.

Michèle Lesbre

raconte la "Robin des bois bretonne"

Lee Martin

a su créer un monde d'une douloureuse beauté

Michel Onfray

est philosophe, écrivain

Loïc Merle

questionne le sens de la vie

Dominique Fabre

est un rêveur mélancolique

Etienne Perrot

a dédié son oeuvre à l'accomplissement intérieur

C.G. Jung

fut médecin de l'âme

Delphine de Vigan

aime le concerto pour 4 pianos de Bach

Le Cycle d'Oz

fait partie du patrimoine littéraire américain

Delphine de Vigan

et la force mystérieuse (prix Renaudot 2015)

Toni Morrison

est entourée d'artistes contemporains - musiciens, plasticiens, metteurs en scène

Pascale Gautier

partage l'émotion...

Patrick Weil

prend à contre-pied bien des croyances...

Sonja (prononcer Sonia) Delzongle

est auteur de thrillers et va chercher son pain presque tous les jours...

Pour Tristan Savin

le pays de la littérature est aussi celui de la géographie...

l'Australienne Cate Kennedy

compose une partition émouvante sur le choc des générations...

António Lobo Antunes

est l'une des grandes figures de la littérature contemporaine...

Didier Cornaille

est paisible retraité atteint d'une addiction grave à l'écriture...

Adrian McKinty

dans la rue entend des sirènes...

Vincent Lodewick «Dugomier»

est un scénariste de bande dessinée heureux...

Pierre Grillet

lui aussi écrit des chansons de rêve...

A. M. Homes

a reçu pour ce livre le Women's Prize for Fiction 2013...

Valérie Zenatti

reçoit le 41ème Prix du Livre Inter...

Gaëlle Nohant

reçoit le Prix du Livre France Bleu - Page des Libraires...

Rosine Crémieux

résistante dans le Vercors à 16 ans, est rééditée par Anne-Laure Brisac...

Sébastien Raizer

est Cofondateur des éditions du Camion Blanc, traducteur et auteur à la Série Noire...

Jean-Marc Héran

raconte Brel...

Michel Serres

invite ­à inventer, à prendre des risques...

A.M. Homes

fait preuve d'une belle fantaisie...

Marido Viale

Dort beaucoup, et rêve...

Annie Ernaux

a l'impression d'écrire même quand elle n'écrit pas...

Liliane Zylberstein

est allée très loin dans ses souvenirs

.. Le cas Bernard Faÿ : du Collège de France à l'indignité nationale

Couverture du livre Le cas Bernard Faÿ : du Collège de France à l'indignité nationale

Auteur : Antoine Compagnon

Date de saisie : 11/03/2011

Genre : Biographies, mémoires, correspondances...

Editeur : Gallimard, Paris, France

Collection : La Suite des temps

Prix : 21.00 €

ISBN : 978-2-07-012619-4

GENCOD : 9782070126194

Sorti le : 22/10/2009

  • Les présentations des éditeurs : 12/03/2011

Bernard Faÿ n'est plus guère connu aujourd'hui que pour son rôle dans la répression de la franc-maçonnerie sous le régime de Vichy. Son action à la tête de la Bibliothèque nationale de 1940 à 1944 lui valut les travaux forcés à la Libération.
Intrigué par le destin de cet intellectuel passé de Proust à Pétain et de l'avant-garde à la collaboration, Antoine Compagnon, dont Bernard Faÿ fut un lointain prédécesseur à l'université Columbia de New York, puis à Paris, au Collège de France, renouvelle en profondeur une enquête entamée par les historiens. Car l'homme demeurait très mystérieux.
Quels démons ont pu pousser cet américaniste éclairé, ouvert au monde moderne, familier de Gide, Cocteau, Crevel et Picasso, intime de Gertrude Stein, aux engagements les plus funestes auprès des autorités d'occupation et de leurs complices français, aux compromissions les plus basses avec la police et la SS ? Comment cet homme de haute culture, infirme et esthète, inverti et religieux, a-t-il pu consentir à l'ignominie de la délation ? Et pourquoi ne s'est-il jamais repenti ?
Tragique époque, ténébreux caractère, troublant portrait.

Antoine Compagnon, professeur au Collège de France et à Columbia University, spécialiste de Proust, est l'auteur, notamment, dans la «Bibliothèque des idées», de Les Antimodernes, de Joseph de Maistre à Roland Barthes (2005).



  • La revue de presse Jean Birnbaum - Le Monde du 18 décembre 2009

Retracer le destin collectif de l'Action française, ou raconter l'itinéraire individuel de tel ou tel théoricien de la droite révolutionnaire, c'est donc explorer l'"envers" et le "revers" du récit républicain, autant dire de notre conscience nationale. Professeur au Collège de France, fin connaisseur de Montaigne, de Maistre et de Proust, Antoine Compagnon aime porter son attention sur ce type de figures, toutes en clair-obscur, qui incarnent les ambivalences de la modernité...
Oscillant entre réprobation rétrospective et refus du jugement après coup, Compagnon abandonne le lecteur au milieu de ses propres hantises : comment me serais-je comporté ? Qu'est-ce que la fidélité à soi ? Au miroir de Bernard Faÿ, il exhibe certes l'envers et les revers de la France ; mais il esquisse surtout l'étude de son propre "cas".


  • La revue de presse Gilles Heuré - Télérama du 27 novembre 2009

C'est que Compagnon, qui ne se veut pas biographe, est intrigué : comment Faÿ, intellectuel transatlantique, enseignant aux Etats-Unis, fréquentant le Tout-Paris lettré, presque familier de Proust, put-il à ce point collaborer, devenir le vassal de Pétain et un sinistre agent de basse police en dénonçant, avec zèle, Juifs, communistes et francs-maçons ? Antoine Compagnon s'est lancé dans cette exploration sans vouloir, ni alourdir le dossier à charge, ni plaider la cause d'un homme indigne...
Au bout du compte, le mystère Faÿ ne semble pas bien épais. Mais peu importe, c'est la démarche de Compagnon qui est intéressante : chercher à comprendre sans plaider, se départir d'une antipathie spontanée pour le personnage de Faÿ pour tenter d'élucider le glissement vers l'ignominie, toujours inquiétant et toujours possible.


  • La revue de presse Eric Roussel - Le Figaro du 12 novembre 2009

Rien ne laissait malgré tout supposer les abîmes dans lesquels sombra ce singulier personnage de 1940 à 1945. Car ce ne sont pas seulement des opinions aberrantes que l'on put reprocher à Bernard Faÿ, mais bien des faits, générateurs d'un sort funeste pour de nombreuses personnes. Au bout du compte et au terme d'un travail d'une probité exemplaire, Antoine Compagnon s'avoue lui aussi incapable d'expliquer rationnellement la conduite de son triste héros. Dans leurs pires errements, Drieu la Rochelle, Benoist-Méchin, et même Brasillach conservèrent une certaine noblesse. Rien de tel dans le cas de Bernard Faÿ, dont la méchanceté, la mesquinerie et l'absence de toute générosité éclatent littéralement. Le vrai mystère est qu'un tel individu ait pu assez longtemps faire illusion et atteindre les sommets de la méritocratie républicaine...
Estimables, d'une érudition incontestable, ses livres ne constituaient pas l'oeuvre dont cet esprit tourmenté rêvait probablement. D'où, comme dans le cas de Maurice Sachs, une haine de soi irrépressible, une fuite en avant, débouchant sur l'abjection.


  • La revue de presse Emmanuel Hecht - L'Express du 29 octobre 2009

Comment un homme cultivé, ouvert sur le monde, ami de Gertrude Stein, familier de Tristan Tzara et de Picasso, devient-il un collaborateur de haut vol ? Comment un individu concilie-t-il conservatisme politique et modernisme esthétique, comment un catholique intransigeant vit-il son homosexualité ? Ces questions parcourent Le Cas Bernard Faÿ, formidable enquête sur la complexité d'un homme. Antoine Compagnon n'a pas de réponse. Qu'importe. Le récit vaut d'abord par sa démarche, ses interrogations. Un modèle du genre.


Copyright : lechoixdesbibliothecaires.com 2006-2017 - Informations légales - Programmation : Olf Software - Accessibilité, CSS et XHTML : Gravelet Multimédia